-
nouveau

1. La Toxine Botulique ou Botox® 

résultat sans modification de l'image.
sujet à 1 semaine d'intervalle
 
 
 
 

Indication :
L'injection de toxine botulique (Botox® étant une marque) lisse les rides induites par la contraction répétée des muscles sous-jascents : elle estompe les rides du lion, du front et de la patte d'oie, tout en conservant naturel et expression. Elle corrige un air triste ou sévère, redonne une courbe harmonieuse aux sourcils : le regarde retrouve un véritable éclat.

Le produit utilisé : 
La toxine botulique de type A est une protéine purifiée. Expertisée en thérapeutique depuis plus de 20 ans, ce médicament d'origine naturelle traite avec succès de millions de patients, enfants et adultes, en ophtalmologie et neurologie. Il entraîne une relaxation du muscle injecté de façon précise, temporaire et réversible ce qui lui confère une grande sécurité.

Le jour J : 
Prévoir de venir sans maquillage ou de le retirer avant les injections. Pour les personnes particulièrement sensibles, une crème anesthésiante sur prescription peut être appliquée au moins une heure avant sur la zone à traiter.
Le traitement consiste en une série d'injections réalisées à l'aide d'une aiguille très fine dans les muscles responsables des rides d'expression. Ces micro-injections ne nécessitent pas d'anesthésie et permettent la reprise immédiate d'une activité professionnelle. Il est déconseillé de faire du sport, d'aller au spa ou de dormir juste après les injections.

Les contre-indications : 
femmes enceintes ou allaitantes et les personnes atteintes de maladie neuro-musculaire.

Les résultats : 
les effets apparaissent dès le 2ème jour et se stabilisent en une quinzaine de jours. Il durent de 4 à 6 mois selon les individus. Pour un résultat optimal qui perdure dans le temps, un entretien régulier de 2 séances par an est recommandé. L'intervalle entre deux injections doit être d'au moins 3 mois.
_______________________________________________________
 
2. Comblement des rides
 
Indication : 
Le vieillissement naturel provoque l'affaissement des tissus et la fonte graisseuse. Ainsi, naissent les sillons naso-géniens (partant du nez jusqu'aux coins des lèvres) et les plis d'amertumes. Les lèvres s'affinent et se rétractent, la vallée des larmes et les cernes se creusent. Les injections d'acide hyaluronique permettent de combler ces parties creuses en redonnant au visage son éclat et ses courbes.

Le produit utilisé : 
L'acide hyaluronique  est un constituant naturel de notre organisme et particulièrement du derme qui, par sa capacité à retenir l'eau, participe à l'hydratation de notre peau. Sa quantité diminue avec l'âge. Produits de haute technologie, les gels d'acide hyaluronique injectés sont parfaitement tolérés et ne nécessitent aucun test d'allergie préalable.  

Le jour J : 
Prévoir de venir sans maquillage ou de le retirer avant les injections. Les injections se font en intradermique avec une aiguille très fine et durent une vingtaine de minutes. Selon la localisation, le traitement peut se faire sous crème anesthésiante (1h avant la séance) ou sous anesthésie locale pour les lèvres.

Durée :
L'acide hyaluronique se résorbe naturellement et progressivement ce qui lui confère une grande sécurité. Son effet dure de 6 mois à 1 an selon les individus , la concentration de l'acide hyaluronique et les zones traitées. Pour un résultat optimal, cette méthode nécessite un entretien régulier 1 à 2 fois par an.

Les contre-indications :
Femmes enceintes ou allaitantes, patients présentant des antécédents de maladies auto-immunes ou sous immunothérapie.

Les résultats :
Le résultat est instantanément visible, cependant il sera optimum à partir du 2ème jour. Certaines réactions immédiates peuvent apparaître comme des rougeurs ou des boursouflures. Elles sont minimes et durent quelques heures, rarement quelques jours et sont facilement dissimulables avec du maquillage. Un oedème ou un hématome peut persister quelques jours, en particulier au niveau des lèvres. Des applications de glace peuvent le minimiser.
Une visite de contrôle 2 à 4 semaines après la séances est souhaitable pour évaluer le résultat.
La durée est de 6 à 18 mois maximum et varie en fonction des individus, de la nature de la peau (type cuntané, profondeur et site des rides, ptose) de la quantité de produit injectée, du style de vie (alcool, stress, tabac, soleil...)
______________________________________________________
 
SILLON NASO LABIAL
 
     Avant               Après
 
 
 
 
 
 
                         
    
_______________________________________________________
BOUCHE
 
     Avant               Après
 
 
 
 
 
 
 
 
 ______________________________________________________

3.   Les Lasers

a.  Laser Épilatoire   
Indication : 
Le traitement par laser s'applique uniquement aux personnes ayant des poils foncés quelle que soit leur couleur de peau (il est inefficace sur les poils blancs, très blonds ou roux clairs). Toutes les parties du corps peuvent être traités, cependant on observe de meilleures réponses au niveau des aisselles, du maillots et des mollets.
La diminution de pilosité est rarement totale et définitive à jamais car le poil est sensible aux hormones et en fonction du sexe, de l'âge, de la contraception, de la zone...les résultats pourront varier. Dans tous les cas, plusieurs séances sont nécessaires. 
 
Le procédé utilisé : 
L'énergie lumineuse monochromatique des lasers va être absorbée par la mélanine, transformée en chaleur au niveau de cette cible et transmise le long de la tige pilaire jusqu'au fond du follicule pileux. Le but est en effet de détruire par la chaleur les structures germinatives profondes (bulbe et bulge) du poil de façon à ce qu'il ne puisse plus repousser et cela sélectivement sans endommager les autres structures de la peau.
Le laser "Alexandrite" est utilisé pour les peaux claires, le laser "Nd-YAG" pour les peaux bronzées, métissées ou noires. 
 
Le jour J :
Le patient porte des lunettes de protection fournies par le médecin.
La zone doit être propre et préalablement rasée (si possible 2 à 3 jours auparavant pour que la peau ne soit pas irritée et que l'émergence des poils soit visualisée). Il ne faut plus faire, entre les séances laser, d'épilation à la cire ou à la pince. On peut en revanche utiliser sans problème des crèmes dépilatoires ou les ciseaux ou le rasage qui laissent la tige pilaire dans le follicule.
 
Une tige-guide refroidie est placée au contact de la peau et émet l'impulsion lumineuse. Une sensation de picotement, de coup d'élastique ou de brûlure très brève est ressentie.
 
La rougeur et le gonflement obtenus sont les témoins de l'efficacité du traitement  et disparaissent en quelques heures, rarement on peut observer des croûtelles ou des cloques qui se résorbent rapidement avec un traitement adapté (pommade cicatrisante).
 
Des tâches brunes ou blanches peuvent également survenir mais tout rentre dans l'ordre en quelques semaines ou mois (laisser passer un été).
 
Durée :
La durée de traitement varie en fonction de la zone traitée (5 à 10 minutes pour le visage, 10 à 20 pour le maillot et les aisselles, 30 à 40 pour les demi-jambes).
 
Les résultats : 
Les poils en phase de croissance, sont les plus sensibles à l'effet du traitement laser car ils sont à cette phase plus riches en mélanine et plus haut situés dans la peau. Ils ne représentent que 20 à  70 % des poils dans une zone donnée à un temps donné. Pour obtenir de bons résultats, il faut donc répéter les séances en les espaçant pour couvrir tous les poils sur un cycle pilaire entier. En général on traite les patients  toutes les 4 à 10 semaines en fonction des zones. Le nombre total de séances dépend de la couleur de la peau, de la zone traitée et du type de machine utilisée.  En moyenne le traitement d'attaque nécessite entre 4 et 10 séances. Il nécessitera ensuite un entretien plus espacé de 10 à 12 mois, voire plus.Il est important de noter que les lampes pulsées disponibles chez les esthéticiennes, moins puissantes, nécessitent plus de séances. Enfin les résultats sont plus longs à obtenir et moins parfaits si les femmes présentent un excès d'hormones masculines (hyperandrogénie)  et si celui-ci n'a pas été dépisté et a fortiori traité.
 
Contre-indications : 
La grossesse n'est pas en soi une contre-indication. On évitera par contre pour le  confort de la patiente d'effectuer des séances à partir du sixième mois.

Effets secondaires :
   - Sensation de coup de soleil (quelques heures en général, au maximum 2 j)
   - Rougeurs et gonflements pendant 1 à 24 heures
   - Petites croûtes exceptionnelles
   - Tâches brunes ou claires transitoires (quelques mois)
   - Allergies (crème anesthésiante de contact éventuelle, gels de contact, débris pilaires
     eux mêmes...)
   - Utiliser avec prudence les lasers Yag en cas de troubles circulatoires des membres
    inférieurs
   - Les cicatrices définitives sont exceptionnelles
 
Doit on réaliser un test ?
Dans certains cas particuliers (doute sur un bronzage ou peau très mate, poils blonds clairs), un test peut être parfois pratiqué.
Dans ces cas, il permet d'évaluer :
   - La tolérance (croûtes, bulles éventuelles...) en 48 heures
   - L'efficacité, car dans les zone traitée les poils doivent tomber au bout de 15 jours 
Assistant de création de site fourni par  Vistaprint